La socca niçoise revisitée

Ne dit-on pas, « les voyages forment la jeunesse » ? Dans mon cas, la jeunesse s’éloigne doucement 😉 mais les voyages façonneront toujours ma façon de penser la cuisine.

A chaque expédition, je pioche aux 4 coins du globe des idées de nouvelles recettes, en fonction de mes découvertes : ingrédients, associations atypiques ou techniques culinaires.

Il y a quelques jours, je découvrais pour la première fois l’agréable ville de Nice. Et je n’ai pas pu passer à côté de la fameuse Socca. C’est LA grande spécialité de la ville, à n’en pas douter, si on se fit aux interminables queues qui s’étendent à perte de vue en face des meilleurs spots de la ville. Farine de pois chiche, huile d’olive et eau se mélangent pour former une grande galette fine, que l’on déguste en mode street food, avec une pincée de sel et de poivre, en morceaux dans un grand cornet de papier.

Sur mon chemin, j’ai également croisé une multitude de spécialités qui sentent bon le soleil : pissaladière, tomates au thym, tartes aux blettes (salées mais aussi sucrées !!).

A mon retour à Lyon, j’ai eu envie de mettre à profit toutes les idées que j’avais emmagasiné. Et comme je n’ai pas réussi à trancher pour l’une ou l’autre de ces spécialités niçoises, j’ai opté pour une recette revisitée où je regroupe la socca, les oignons confits de la pissaladière et les tomates mi-cuites au thym du tian de légumes provençal. Et toc ! 😉

Pour cette recette de Socca revisitée, il vous faut 

  • 230 g de farine de pois chiche
  • 150 g de tomates cerise coupées en deux
  • 6 gros oignons coupés en rondelles
  • 2 cuillères à soupe de thym
  • De l’huile d’olive
  • Sel et poivre noir

Les étapes de la recette

Préchauffer votre four à 130°C

Couper les tomates cerises. Les mettre dans une plat à tarte préalablement recouvert de papier cuisson. Badigeonner d’un peu d’huile d’olive. Saler, poivrer et faire cuire environ 25 minutes au four.

Pendant la cuisson des tomates, préparer les oignons.

Couper les oignons en rondelle puis faites les revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, sur feu vif pendant 2 minutes puis baisser le feu et laisser compoter à feu doux pendant 20 minutes.

Puis préparer la socca : Mélanger dans un saladier, la farine de pois chiche, 45 cl d’eau, 1 1/2 cuillère à soupe d’huile d’olive, 3/4 cuillère à café de sel et une belle pincée de poivre.

Fouetter le mélange jusqu’à ce qu’il devienne lisse et homogène.

Dans une poêle, faites chauffer à feu vif 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, puis sur feu moyen verser une partie de votre pâte afin que l’épaisseur fasse environ 4/5 millimètres. Au bout de 3 minutes, lorsque votre pâte commence à faire des petites bulles, retourner votre galette et laisser cuire encore 2 minutes.

Recommencer l’opération pour utiliser toute votre pâte.

Passer maintenant au dressage : sur vos soccas, déposer une belle couche d’oignons compotés, quelques tomates cerises confites et parsemer généreusement de thym.

Et voila, déguster chaud, c’est encore meilleur.

Bon appétit !

Blog_Lyon_cuisine_recette_Socca_Nice_nicoise_specialites_revisitee_pissaladiere_tomates_thym

A très vite,

Clélia

 

Publicités

5 réflexions sur “La socca niçoise revisitée

  1. La bonne idée ! Je n’ai goûté à la socca que lors de mes visites à Nice (deux fois, donc 😀 ) mais j’avais adoré. Je vais essayer 🙂

    J'aime

Un petit mot, une remarque, une anecdote ? Dites moi tout juste ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s